L’île de la réunion et la mobilité durable

Dans une perspective plus large, à l’heure actuelle, c’est la politique de mobilité sur l’ile qui est remise en cause.


Dimanche 13 mai, plus de 1500 Réunionnais ont enfourché leurs vélos pour effectuer l’une des multiples randonnées proposées sur l’île de la Réunion. Un temps au beau fixe, des cyclistes bien équipés, de beaux paysages… le tout au service d’un véritable objectif politique !

Cette randonnée avait en effet pour but d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur un sujet particulier : la promotion du vélo sur l’île ! Les habitants souhaitent qu’une véritable  politique vélo  soit menée afin de promouvoir ce moyen de transport 100% écologique, à l’image de celle lancée par Paul Vergès (président de la Région) dans la ville du Port dont il est le maire.

Vers une politique globale de transports ?

Si ce dimanche était consacré à la petite reine, les pouvoirs publics ont en réalité d’autres idées derrière la tête !

L’Ile de la Réunion est bien loin d’échapper au problème de la congestion des villes, et des embouteillages sans fin… Ainsi, de mars à juin 2012, le Territoire de la Côte Ouest (TCO) de l’ile, accompagné par le groupe Chronos, lance une réflexion sur les perspectives de mobilité.

À cette fin, le TCO va s’entourer de nombreux experts reconnus dans le domaine, tels que Bruno Marzloff, sociologue spécialiste des mobilités physiques et numériques, Laurence Sellincourt, consultante en stratégie et management de l’innovation, ou encore Ludovic Bu, expert en mobilité durable et en solutions doptimisation des déplacements.

Le projet, baptisé  Gestion Intelligente du Trafic Automobile et des Déplacements  (GITAD), vise à améliorer l’information aux voyageurs, et à promouvoir des moyens de transports alternatifs à la voiture afin de se déplacer sur la côte Ouest de l’ile, la plus exposée aux congestions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *